Seyhmus DAGTEKIN est né en 1964 à Harun, village dans les montagnes du Kurdistan de Turquie. Après des études de journalisme à Ankara, il arrive à Paris en 1987 où il vit depuis. Il est l’auteur de dix recueils de poésie, dont Elégies pour ma mère, Prix Benjamin Fondane 2015, Juste un pont sans feu, Prix Mallarmé 2007 et Prix Théophile Gautier de l’Académie Française 2008, La Langue mordue, Les chemins du nocturne (aux éditions Le Castor Astral) ainsi que d’un roman A la source, la nuit (éd. Robert Laffont), mention spéciale du Prix des Cinq Continents de la Francophonie. Son nouveau recueil, A l’Ouest des ombres, est paru en 2016 au Castor Astral.

Ses textes ont été publiés dans de nombreuses revues et anthologies. La revue Phoenix vient de consacrer dans son n° 26 un dossier spécial à sa poésie.

Outre un dossier le concernant prévu dans la revue Décharge du mars 2018, son roman A la source, la nuit, son recueil Juste un pont sans feu (tous deux épuisés) et Sortir de l’abîme, manifeste poétique sortiront simultanément en mars 2018 aux éditions le Castor Astral.